Formations agent / agente de sûreté aéroportuaire

L’agent de sûreté aéroportuaire a pour tâches de contrôler les passagers, les personnels de l’aéroport, les équipages ainsi que leurs bagages et leurs affaires personnelles. Si le métier vous intéresse, découvrez ici comment y accéder, en quoi consiste-t-il vraiment et quelles en sont les qualités requises. Le point sur le métier d’agent de sûreté aéroportuaire !

Description du métier d’agent de sûreté aéroportuaire

En fonction de son poste de travail, l’agent de sûreté Aéronautique/aéroportuaire a de nombreuses fonctions. Il assure les missions de sécurité et de sûreté des passagers et leur accueil, en vue de les faire passer en salle d’embarquement. Après avoir effectué la vérification de leurs billets d’avion ainsi que de leur identité, il leur demande de déposer dans un casier leurs affaires personnelles (téléphone portable, bracelet, montre, clefs…) ainsi que leurs bagages à main, et sur le tapis roulant de la machine à rayon X certains habits (manteau, veste, chaussures). Ensuite, il convie les voyageurs à passer sous un portique d’exploration métallique. Il peut effectuer la palpation des voyageurs (passer ses mains sur leurs vêtements) et se servir d’un magnétomètre (détecteur électronique à main). Sur écran, il examine leurs bagages passant dans l’appareil. Il va appliquer les procédures de sécurité, en cas de de découverte d’un objet défendu au transport en cabine (briquet, liquide, canif…). Il va alors demander au voyageur concerné de jeter dans une poubelle spéciale les objets défendus découverts car son rôle est aussi d’empêcher l’embarquement d’objets dangereux. En cas d’incident, il peut en référer au personnel de Police ou à son encadrement. A la sortie de l’appareil à rayon X, il s’assure que les voyageurs reprennent bien leurs affaires ainsi que leurs bagages. Et lorsque les voyageurs sortent d’un avion afin d’en reprendre un autre, il travaille aussi dans les coursives de correspondance. Parce que préserver la sécurité des biens et des personnes est sa mission principale, le travail de l’agent de sûreté aéronautique consiste, pour faire simple, à effectuer les contrôles des biens et des personnes.

La formation d’agent de sûreté aéronautique

Afin de pouvoir exercer le métier d’agent de sûreté aéronautique ou le métier d’agent d’escale, suivre une formation de base (de niveau V) est indispensable. Cette formation sera complétée nécessairement par le certificat de qualification professionnelle d’agent de sûreté aéroportuaire (CQP ASA). Elle est accessible avec un CAP ou encore un niveau de classe de troisième. Elle dure 210 heures et est dispensée dans une entreprise privée, à la suite du recrutement, ou en interne. Les conditions requises pour pouvoir suivre la formation d’agent de sûreté aéroportuaire sont les suivantes : avoir des notions d’anglais aéroportuaire, être en possession du permis B (automobile) et avoir un moyen de locomotion (auto, scooter) permettant de circuler en dehors des heures des transports en commun, être de nationalité française ou européenne et avoir un casier judiciaire vierge en vue de l’obtention du badge de sécurité qui autorise la présence en zone réservée de l’aéroport. Au cours des formations certifiantes et qualifiantes, voici entre autres les modules à suivre : module sécurité (CQP APS), premiers secours et gestion de conflit, sûreté aéroportuaire, techniques relationnelles, transport de marchandises dangereuses, réglementations en matière de sûreté aéroportuaire et diverses notions sur l’univers aéroportuaire.

Où travaille l’agent de sûreté aéroportuaire ?

Cet agent œuvrant dans le domaine Aéronautique et aéronautique travaille dans une société privée ayant passé un contrat avec une entreprise de gestion d’aéroport (Aéroports de Paris, par exemple). Avec le raffermissement des contrôles de sécurité ainsi que la croissance du trafic aéroportuaire, nombreux sont les postes sont à pourvoir dans le domaine aéroportuaire et aéronautique. L’agent exerce en équipe dans un aéroport, en heures décalées. Il peut travailler les jours fériés, les weekends, le jour, la nuit. Sauf au visionnage, il travaille généralement debout. Il porte un uniforme de couleur sombre. L’exercice de la profession requiert de la concentration et de la vigilance. Les qualités requises sont : autorité, maîtrise de soi, bonne présentation et respect des procédures. Et les atouts en sont : le fait de savoir bien différencier les couleurs et d’avoir une bonne vision en 3 dimensions.