Mesures de sécurité et sûreté aéroportuaires : formation spécialisée

L’agent de sûreté aéroportuaire assure le contrôle des personnels navigants et des personnels de l’aéroport et bien évidemment aussi le contrôle des passagers ainsi que de leurs bagages et de leurs affaires personnelles. Il se charge de garantir qu’aucun article défendu ne soit emmené en zone aéroportuaire. Les détails !

En quoi consiste le travail d’un agent de sécurité et sûreté aéroportuaires ?

L’agent de sécurité et sûreté aéroportuaires travaille dans une entreprise privée œuvrant pour le compte des Aéroports membres de l’Union des aéroports français (UAF). Il assure que les règlementations en matière de sécurité sont respectées. Son poste, connu habituellement sous l’appellation le PIF ou Poste d’inspection filtrage, est pourvu d’une machine à rayons X sur laquelle les voyageurs posent leurs bagages. Le Poste d’inspection filtrage est aussi pourvu d’un détecteur de signes d’explosif et d’un portique d’exploration de masse métallique. Dans son quotidien, cet agent qui assure la sécurité et sûreté aéroportuaires travaille le weekend ou en horaires décalés. Ses deux qualités principales sont la vigilance et la disponibilité. Mais quelles sont les conditions requises pour devenir agent de sécurité et sûreté aéroportuaires ?

Suivre une formation pour devenir agent de sécurité et sûreté aéroportuaires

Pour devenir agent de sûreté aéroportuaire, deux conditions doivent être remplies : avoir suivi une formation d’agent de sûreté aéroportuaire et obtenu le CQP ASA ou Certificat de qualification professionnelle. Mais ce n’est pas tout ! Il faut également avoir un casier judiciaire vierge. Cette formation préparant au métier d’agent d’escale commercial a une durée changeante, en fonction des typologies étudiées (210 heures maximum et 204 heures minimum) et des centres de formation. Elle forme sur tous les aspects du métier : règlementation en matière de marchandises dangereuses, techniques relationnelles, gestes de premiers secours, l’anglais appliqué au domaine aéroportuaire et aéronautique, règles en matière de sécurité et sûreté aéroportuaires, gestion d’équipements de sûreté et de sécurité, protection d’aviation civile, gestion du flux, importance du financement des missions de sécurité et de sûreté dans les aéroports membres de l’Union des aéroports français (UAF), dépenses de sécurité et de sûreté…

Sur quoi est focalisée la formation ?

La formation est très dirigée vers la pratique. Les participants prendront part aux débats ouverts supervisés en pratiquant les procédures enseignées, en s’exerçant sur le précepte CBT interne, à travers des jeux de rôle en matière de contrôle de véhicules, de contrôle de bagages, de fouille, bref des différents actes d’intervention dans l’univers aéroportuaire. Les différentes étapes de contrôle d’accès en vue de garantir la sécurité aérienne, le vocabulaire employé et la communication spécifique utilisés dans le domaine aéroportuaire et aéronautique, les différents objets périlleux/interdits, les procédures locales, l’exploration d’armes à feu et de leurs constituants, les amorces et matières inflammables, les menaces chimiques et les diverses mesures de sécurité, l’évolution de la menace sont autant de choses à apprendre au cours de la formation.